ENTREPRISES    >PRÉVOYANCE SOCIALE

PRÉVOYANCE SOCIALE

– DIM

A la souscription d’une assurance Décès-Invalidité-Maladie et à la suite d’une maladie, d’un accident ou d’une maternité, tous les frais que vous avez engagés sont pris en charge à hauteur d’un plafond fixé dans le contrat d’assurance.

Cette assurance couvre vos soins de santé et rembourse notamment vos frais médicaux, pharmaceutiques, d’hospitalisation, mais aussi ceux des membres de votre famille pris en charge. Elle couvre également les soins complémentaires.

Dans le cas de décès, d’invalidité totale et définitive ou de maladies redoutées, cette couverture assure aux bénéficiaires le remboursement d’un capital fixé à l’avance dans le contrat.

Vous pouvez aussi souscrire une complémentaire à l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO).

– RETRAITE COMPLÉMENTAIRE

La retraite est un plan d’épargne ayant pour but la constitution d’un fond qui sera libéré à l’âge de la retraite et qui peut être servie soit sous forme d’un capital, soit sous forme d’une rente.

Un capital retraite est plus que nécessaire de nos jours. En effet, en 1980, il y avait 15 actifs pour 1 retraité. En 2010, ils étaient 4,6 actifs pour 1 retraité. Le régime de retraite a donc un équilibre financier précaire dont résultera une baisse du taux de remplacement. Il nous sera donc difficile de maintenir le même niveau de vie.

La prime est périodique et régulière, à partir de 200 DH par mois et des versements exceptionnels à partir de 1000 DH. L’épargne peut être disponible à tout moment, avec un rachat total ou partiel.

Le terme du contrat est librement choisi par l’assuré :
– Versement total du capital,
– Versement d’une rente viagère par trimestre (réversible au conjoint),
– Versement d’une rente certaine par trimestre pendant 10 ou 15 ans,
– Retrait partiel du capital, le reliquat sous forme de rente. De plus, les cotisations sont déductibles de la base imposable.

Il est possible de souscrire des contrats de retraites groupes qui sont très avantageux pour les entreprises, tant sur le plan fiscal qu’en termes de motivations pour leurs salariés.